L’Isérois Vincent Bottesi, défenseur de la haute création à Romans (la vie est bien faite) chausse les femmes comme on leur fait l’amour. Ardemment. Ce charnel de créateur est pour moi le digne héritier de Christian Louboutin. Pourquoi ? Parce que tous deux font du sexe, de la femme et de l’art, une chaussure. Une signature.

2011, c’est la révélation et la concrétisation : Vincent le caméléon devient Vincent Bottesi, le créateur. Ses chaussures reflètent sa personnalité, ses rêves et ses désirs ! « Mon ambition est que chaque pas dévoile sur le sol le secret d’une féminité sublimée…

Naturellement chasseur de rêves. Je veux veiller au chevet de l’éternel féminin grâce à mes créations, dont je souhaite aussi qu’elles contribuent à faire renaitre la classe du savoir-faire régional. La femme qui porte mes chaussures devient un peu la mienne… Je la reçois autant que je me donne ; pour moi la marque ne suffit pas ! Elle n’est qu’une faveur sur le cadeau de la création, l’aspect unique du ressenti du créateur et enfin, un gage de qualité »

Who’s who?

Je suis un jeune homme passionné, issu de la province française (le Dauphiné) et fier de l’être !!! Depuis mon adolescence, je navigue « à vue » entre le quotidien et la poésie… Cabotin au théâtre mais concentré au travail, je me suis vite embarqué dans les Arts appliqués ! C’est en turbinant sur mes machines qu’en 2010 j’ai eu la surprise de recevoir à Romans-sur-Isère (capitale française de la chaussure de luxe), deux 1er prix de création : chaussures et maroquinerie.

How did you come upon the Who’s Next Blog and its Young
Designer contest?

Ce salon est un must pour les créateurs de mode ; j’en ai eu connaissance en navigant sur internet en 2009, alors que j’étais encore dans mes études de chaussure et maroquinerie ; j’ai eu la chance de rencontrer les organisatrices du salon par l’organisme économique régional chargé de redynamiser la chaussure à Romans. Mes aspirations ont donc rencontré un cadre propice qui m’a naturellement porté à participer au concours des jeunes créateurs.

And you won…

J’ai été très honoré de pouvoir participer à cette aventure : Lançant ma collection depuis peu, j’ai beaucoup de chance car je suis une personne hors sentier. Et tout cela grâce à des personnes qui m’ont encouragé et soutenu dans mes projets, elles se reconnaitront et je les remercie de tout cœur !

Pas de deux with la everyday life?

Dans la vraie vie, je suis très instinctif, ce qui me porte à me montrer sous des jours différents… Je ne cherche que rarement l’extravagance, je suis assez simple d’extérieur mais compliqué de l’intérieur ! J’attache beaucoup d’importance à ma famille et mes amis, je vogue avec eux sur la vague du quotidien, mais je reste solitaire dans le travail : de nuit dans un établissement privé et de jour sur mes collections et mes « délires »…

Fashion, what for?

La mode pour l’art ; La chaussure pour guider les pas et appartenir un peu à toutes celles qui représenteront la vision de mon art !

Your actua-Elle-ité?

J’ai déjà commercialisé une première série de sandales d ‘été sur le web et j’ai eu la chance d’avoir quelques r etours dans la presse… Mon projet immédiat est le lancement de ma nouvelle collection dès septembre sur internet et da ns plusieurs boutiques en France ! Je voudrais créer une sor te de « boutique-atelier schizophrène » dans ma ville natale Romans-sur-Isère!

A HeARTist for emotions?

Je voudrais que chacun puisse pénétrer dans l’univers de David Lynch, un paradis torturé de réalisme ! J’ai découve rt cette artiste par une pro-Lynch avérée…Lynch n’est pas juste la folie de chacun mais surtout un tout de soi !

The city to get lost?

J’aimerais voyager en mode « Thelma et Louise » aux Etats-Unis, mais surtout un jour j’irai à New-York avec toi…

Cou-de-pied ?

Tout cela n’est qu’un jeu, ou pas…!

Post-Mortem

Vincent Bottesi , sera chasseur de rêves et chausseur de femmes ! Il veille à élancer le galbe de la jambe d’une cambrure animale, faire les pieds au mur avec des heels .. vertiglamourous.

« la marque est intimement liée à ma personnalité de chausseur, je ne suis pas une « essence », mais un être masculin et les fantasmes font partie intégrante de ma vision de l a femme, élevée par un accessoire incontournable : la chaussure ».

Intrépide, Vincent Bottesi sera le nouveau Christian Louboutin.

Esprit de corps. Esprit de pied.

L’Éditor | Alessandro Ber

Télécharger l'article complet (pdf) >>